Construction & Rénovation en matériaux naturels



Bois… Épicéa & sapin pour nos charpentes

Le sapin et l’épicéa

Avec plus de 203 millions de m3 dans les forêts françaises (source IGN 2014), le sapin est la première essence résineuse française (en volume). L’épicéa vient juste derrière (200 millions de m3, source IGN 2014). En forêt et plantation, on les distingue bien à l’écorce, grise pour le sapin, marron pour l’épicéa.

Ces deux essences sont répandues dans le Massif Central, les Alpes, les Vosges et le Jura. Il s’agit donc d’une ressource locale et, comme tous les bois, un matériau renouvelable, stockant le CO2 capté par les arbres (donc bénéfique pour le climat), ne nécessitant pas d’eau sur le chantier… Bref, d’un point de vue écologique et santé, ce matériau est intéressant.

Ces bois clairs et tendres sont faciles à trouver dans les scieries locales, facile à mettre en œuvre. De plus, ils font partie des bois les moins chers sur le marché : important pour votre budget !

Les deux bois sont similaires avec leur fil droit, leur grain fin, liés à leur vitesse de croissance.

  • Fil: ce sont les lignes qu’on voit sur les planches de bois
  • Grain: porosité plus ou moins prononcée du matériau. Un grain fin diminue la prise d’eau du bois pour une bien meilleure résistance aux agressions météorologiques.

Le classement structurel des bois

Le classement structurel des bois sciés résineux est normalisé au niveau
français et européen au travers des normes NF B 52-001 (méthode
visuelle) et NF EN 519 (méthode par machine). Ces normes s’appliquent
pour le Sapin, l’Épicéa, les Pins, le Douglaset le Mélèze.

Les bois sciés d’épicéa et sapin correspondent aux classes structurelles C18, C24 et C30 : des codes pour dire qu’il s’agit de bois de charpente et ossature. (article pour en savoir davantage).